Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 21:24

J'ai jamais été une fille à chats, encore moins une fille à chien.

J'ai bien eu petite, un poisson rouge avec un oeil au beurre noir : Oscar, un poussin cou nu, plusieurs lapins dont Pistache et Flamme, un canard nommé Lila, un pigeons qui vennait m'attendre àmon retour de l'école avant de se faire abbattre par un chasseur "sportif"... et une tipoté d'animaux de basse cour que j'ai apprivoisé et qui finnissaient soit dans mon assiette soit comme reproducteur. Depuis janvier 2012 à la faveur de Noël j'ai hérité d'une centaine d'animaux utiles : les vers de terre ; Fetida de leur petits noms.

Bien vite ils se sont multipliés. Chaques mois leur population double.

Cet hiver je les ai gardé au chaud...

Depuis le printemps ils sont dehors. Ainsi que les mouches à fuit, ainsi que de petits inscectes entre le cafard et fourmi... Toute une population emerdante interssante. Aujourd'hui je découvrai des vers blancs : les asticots de ce qu'avec internet j'identifie comme des des larves de "mouche armée".

Le concept du lombri composteur est très sympa. Il permet de réduire les déchets organiques, d'avoir de l'engrai naturel et du terrau. Il demande cependant un temps de prise en main.

Et pendant ce temps-là il y a de l'odeur (surtout si les vers se noient dans leur jus), il ce peut que les vers décident de partir (si leur litière est trop acide), il y a les mouches à fruits... 

 

Globalement je suis contente du produit (essentielement parce que j'ai réduit mes déchets et que je produit mon engrai), mais au bout de 6 mois je suis encore loin d'avoir stabilisé mon lombri composeur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dame_Blanche - dans Avec ou sans sucre
commenter cet article

commentaires